En fait, j'avais décidé de vous parler du dernier livre que je viens de terminer mais, en fait, en l'écrivant, je me suis aperçue que j'avais envie de lire son pendant et, à la fin de mon billet, je me suis dit que cela n'avait aucun sens de faire ce billet et d'en faire un autre dans quelques temps car, les deux livres sont liés et sont même les deux points de vue opposés (?) d'un même évènement.
J'ai donc remisé mon billet jusqu'après la deuxième lecture...

Et sinon ?
Pas grand chose...

J'ai des moments de légère panique au bureau car elles sont toutes parties ou presque en me laissant la charge de gérer les urgences des uns et des autres dans des services que je ne connais pas.
Il y en a même une d'Orléans qui m'a appelée hier en me demandant comment je m'en sortais car elle voulait joindre quelqu'un et le tiers des messages d'absence renvoyait à ma petite personne... Ah ah ah... ou pas !

J'ai aussi des moments où pleine d'énergie, je me dis que je me lance dans la réfection de mon couloir la dernière semaine du mois d'août mais se pose alors la question infernale de " quelles couleurs mets-je ? "
Et, là, c'est un débat presque aussi insoluble que celui de l'oeuf et la poule ! Si, si...
Camaieu ou opposées, claires ou foncées, froides ou chaudes, etc. Heureusement, j'ai découvert un simulateur de peinture et je fais plein d'essais...
Mais si ça m'a permis de mettre au rebut quelques idées qui, finalement, ne rendent pas comme c'était dans ma tête, ça me complique aussi singulièrement la tâche car, du coup, à force d'essayer un peu tout et n'importe quoi, j'ai également beaucoup plus de choix auxquels je n'aurais pas pensé...
C'est ballot !

J'aime rentrer le soir et qu'il fasse encore suffisamment chaud pour que je saute dans mon maillot puis dans la piscine au lieu de me laisser attraper par l'envie juste de profiter du calme... Après, quand je plonge dans l'eau et que j'ai mon bouquin juste à côté du bord, c'est un peu le moment parfait !