Au bureau, beaucoup de gens me demandent très gentiment si ce n'est pas trop dur de ne pas profiter de l'été en prenant des congés et je leur réponds très sincèrement : non.
D'abord, parce que, notamment, en ce moment, je suis quasiment la seule assistante et, donc, elles m'ont presque toutes demander de gérer des bouts de leur poste.

En soi, cela pourrait être passablement désagréable mais, en fait, ce qu'elles m'ont laissé à gérer, ce sont plutôt des choses auxquelles je n'aurais pas accès en temps normal. Aucune ne m'a demandé de gérer ses appels.
En revanche, je me retrouve à gérer des réservations et des déplacements, ce qui, en tant que tel, n'a pas un intérêt mirifique mais qui me permet, par exemple d'être en lien direct avec la direction générale de la boîte et, donc, d'avoir une chance de me faire connaître un peu auprès des grands décisionnaires.
Je me retrouve aussi confrontée à des services que je ne connaissais pas du tout et, donc, à en apprendre un peu plus sur les rouages internes et, finalement, cette polyvalence me sert car j'entends des choses, je vois des choses qui me servent à droite à gauche et donc ça a tendance à en surprendre quelques-uns que je sache ceci ou cela car, eux, sont plus cloisonnés dans leur mission.
Donc, professionnellement, c'est plutôt une chance !
Et, personnellement, je tire ma petite fierté quand il arrive qu'une assistante aux ressources humaines me demande si je sais faire ceci parce que, elle, elle ne sait pas et que ça se fait devant la DRH ou qu'un contrôleur financier me demande si telle procédure est possible dans le logiciel parce qu'une autre assistante lui soutient que non mais il préfère vérifier auprès de moi car j'en ai plus appris en 7 mois que beaucoup qui sont là depuis des années et que, donc, il a confiance...

Et puis, après, le fait d'habiter ma région me permet, dès la débauche, de pouvoir profiter de semi-vacances en allant au bord de l'océan ou en partant en week-end dans des endroits très variés mais, pas forcément, très loin...

20160723_072445m

IMG_1700m DSC_0053m20160805_220712[1]m 20160807_182313_001[1m]

 

 

Alors, finalement, non, j'espère bien que je pourrais aussi un jour reprendre de vraies vacances avec Sainte Chérie et mon Chéri mais ce n'est pas si dur que ça, cette année...