Des Blabla

08 mai 2018

Retour de voyage

Je suis partie et rentrée d'Islande.
Je n'ai pas pris le temps de venir ici, trop occupée à commencer à trier les photos (pas celles d'Islande, j'ai du retard sur les précédents voyages !), à préparer la fin (du bout) de la dernière ligne droite de l'année de théâtre, à ranger (un peu !) les affaires et (beaucoup !) la maison. Faire un saut à la campagne. Faire un saut à la plage...

J'essayerai de vous parler de l'Islande dans un billet y dédié avec photos à l'appui (enfin, après un tri drastique car j'en ai un peu 1400... Ca, c'est le problème de débrayer complètement l'appareil. A chaque fois, je fais plusieurs essais pour un même cliché.).
Ce fut vraiment un voyage unique pour un pays unique !
Saitne Chérie a, semble-t'il, autant apprécié ce road-trip à deux. On a partagé de jolis moments de complicité, des moments un peu plus tendus (on en parle de la piste au milieu des volcans et des lacs gelés, sous la pluie et sans âme qui vive ? On en parle de la tempête sur la plage de Vik ?) mais toujours ensemble...
Nous n'avons pas eu de chance avec la météo et, malgré tout, les paysages sont d'une beauté à couper le souffle !


Dimanche, nous avons fait la Colonelle de la pièce (dernière répétition en costumes et décors, avant la Générale). Que cela passe vite ! Ca y est, on touche au but !
Je me faisais la réflexion que depuis que j'étais retournée avec ma toute première troupe, il n'y avait plus eu une seule fois ce stress, cette impression de ne pas être prêts à temps, l'obligation de rajouter des répétitions tous les deux jours pendant deux semaines.
Non, là, ça coule de source, rien pour gâcher le plaisir de l'attente ! Ca avance naturellement... Il y a juste à profiter de l'excitation des représentations qui se rapprochent !
Elle monte, cette excitation. Elle me prend au ventre. Je l'adore.
C'est comme juste avant Noël : on voudrait accélérer le temps et en même temps l'arrêter pour en profiter plus longtemps !


Et puis, le soleil est revenu... Enfin !
Je crois que, ça aussi, ça me donne des impressions de vacances, des envies de profiter, de savourer. Des envies de hamac sous les arbres, d'herbe fraîchement coupée, de barbecue et de guirlandes lumineuses façon guinguette...
Bon, ok, je n'ai plus de barbecue, je n'ai pas encore de guirlande mais j'ai tondu la moitié du jardin et j'ai installé le hamac dans mon jardin !
Bonne journée !

Posté par Miss Blabla à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 avril 2018

Deux silhouettes blanches...

... se sont avancées sur scène.

20180410_214239

Démarches chaloupées, voix envoûtantes, ont entonné " Paladium " et mon bout de nez a piqué en serrant le bras de Liline.
Nous avions décidé que ce serait nos cadeaux d'anniversaire avec un peu d'avance et puis cette chanson nous ressemble tellement...
Bref, c'est essentiellement cette chanson qui nous a décidées et nous n'avons pas regretté un seul instant !

20180410_211547

Ce fut une soirée pleine de grâce, de rock, de féminité douce, de glamour, de soul. Pendant deux heures, Aurélie et Sylvie nous ont emmené visité leur univers musical sans retenue.
Un très beau moment, dans une très belle salle !

Posté par Miss Blabla à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 avril 2018

Ce fut un week-end gastronomique

Ce week-end fut une petite parenthèse apaisante quoique légèrement humide dans mon quotidien un peu fou de ces dernières semaines... 
Une chambre d'hôtes perdue au milieu de nulle part dans les montagnes du Labourd, la nature, des moments insouciants, de la pluie et puis...

20180408_200850[1]

 Comment dans cette région résister à toutes ces pâtisseries typiques et délicieuses ?

Il y a, bien évidemment les célèbres macarons de chez Adam au goût incomparable et qui existeraient depuis avant le mariage de Louis XIV avec l'infante Marie-Thérèse qui les auraient découverts et rendus célèbres.

J'ai également découvert que la maison Artigarrède, célèbre pâtisserie béarnaise, avait une boutique dans le Pays Basque, dans laquelle elle vend son seul et unique gâteau "Le Russe".

Enfin, j'ai goûté au meilleur gâteau basque que je n'ai jamais goûté jusqu'à présent, celui de la maison plus que centenaire "Péreuil" à Saint Pée sur Nivelle. Une pâte extrêmement sablée à la crème légère et subtilement parfumée.

Bref, inutile de vous dire que ce fut un week-end très dur sur le plan gastronomique et qu'il ne faudrait pas, pour ma ligne, que cela se reproduise trop souvent !

05 avril 2018

Donc, je pars en voyage...

Dans neuf jours, je serai entrain de m'enregistrer pour mon vol vers Reykjavik. En principe...
Non, parce que qui dit "voyage de Miss Blabla" dit "aïe-aïe-aïe".
Et, donc, là, il n'y aura pas d'exception à la règle susdite...
Allez-y, vous pouvez rire... J'avais envisagé ce cas-là le 25 janvier dernier dans mon billet sur mes nuits blanches et donc nous y sommes...

Je tiens à remercier le petit dieu de la SNCF, le petit dieu de mes voyages et le petit dieu des transports, ainsi que le petit dieu de la loi de Murphy : une fois encore, vous n'avez pas failli ! Une fois encore, vous allez me pourrir un voyage...

Je rappellerai 2000, le Kenya et un voyage de plus de 25 heures pour rentrer de Nairobi...
Alors, certes, ce n'était pas lié à des grèves mais à des pannes répétées d'avions de la Sabena mais on ne va pas chipoter !
Et puis, attention, ces 25 heures de retard avaient été passées en salle d'embarquement parce qu'à chaque fois, on nous faisait miroiter l'espoir d'un avion qui allait décoller ou d'un qui allait arriver... Ah, les sièges de la salle d'embarquement en métal trouilloté et un retour qui avait failli passer par Le Cap !

Je rappellerai 2010, notre premier voyage à Londres avec Sainte Chérie et la réforme des retraites qui avaient impacté notre vol retour, les trajets SNCF et les dépôts de pétrole...
Sans compter notre hôtel qui était complet et ne pouvait pas nous garder une nuit de plus.
Un grand moment ! Et pour couronner le tout, la douanière qui avait jeté notre pot de marmelade de chez Harrod's pour 50ml de trop...
Je crois que Sainte Chérie était tellement furieuse qu'elle aurait pu passer derrière le comptoir et la gifler de rage !

Je rappellerai 2011, notre voyage au Canada et la grève du syndicat national des pilotes de ligne qui a commencé pile poil le jour de notre départ. Et hop, il a fallu changer les billets aller pour partir 48 heures plus tôt, ajouter des réservations d'hôtel, etc...
Bon, c'est peut-être la seule fois où une grève fut plutôt une bonne chose et plutôt agréable car nous avions pu anticiper sans trop de frais et en profitant un peu plus de notre voyage !

Je rappellerai 2016 et mon séminaire pro où 24 heures avant le départ, grâce à l'action combinée des inondations et de la SNCF, j'ai dû revoir l'acheminement de 80 personnes en urgence. Une paille !

Et, donc, maintenant, où la SNCF fait grève la veille et le jour de notre préacheminement pour partir en Islande...
Des billets d'avion à des prix exhorbitants, des Papotage-Car pris d'assaut, des bus qui font le voyage en 12h en passant par Lyon...
Il me restait la licorne ou ma voiture. J'ai choisi la voiture avec le surcoût de l'essence, des péages, d'une nuit d'hôtel et d'une semaine de parking à l'aéroport...
Vous dire que j'en pleurerais de frustration n'est pas un euphémisme.
Je n'écoute même plus les informations car je pourrais devenir violente et extrêmement vulgaire !

Posté par Miss Blabla à 07:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2018

Des nouvelles

J'ai fini deux grosses échéances très chronophages.

L'une pro qui a occupé mes soirées et mes week-ends des trois dernières semaines, en plus des journées de travail et qui s'est déroulée sur deux jours en début de semaine. 
Je ne vous cache pas que je recommence juste à ne plus faire de rêves incongrus, ni à me réveiller en apnée à l'idée d'avoir oublié ceci ou cela... et c'est bien agréable !

L'une perso, dont je vous avais déjà parlé et qui m'a obligée à courir trois fois par semaine, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il grêle mais qui m'a amenée à finir mon deuxième semi-marathon samedi soir.

20180328_223035[1]

Je ne dirai pas que, cette année, l'expérience fut très agréable à cause d'une pluie et d'une température assez hivernales mais j'ai surtout réalisé que ces deux médailles sont le symbole que je suis bien la "Mulette" que mon directeur pense...

A part ça, j'espère que la ville de Bordeaux n'osera pas nous dire que cette manifestion est un gouffre financier car :
- à 50 € l'inscription au semi (j'arrondis car les prix augmentent plus le départ approche) à multiplier par plus de 14000
- à 80 € de moyenne l'inscription au marathon à multiplier par 2500 marathoniens environ (sans compter les relayeurs et les enfants) et
- à 25 € le téléchargement d'UNE photo individuelle de la course,
Ils ont dû mettre des sous de côté pour que le package offert avec le dossard l'an prochain soit de bien meilleure qualité que celui de cette année...

Sinon, hier soir, j'ai failli avaler mes deux médailles et mon ordinateur pro en même temps, en regardant l'interview de Robert Badinter par les Dupondt de l'information, savoir David Puj*das et Fabien  N*mias...

Je cite, par exemple :

- Vous avez été un avocat (...) vous avez défendu des criminels dont l'un a été condamné à mort, Bontemps. Est-ce qu'aujourd'hui tout homme à le droit à la défense ? Est-ce que ceux qui tuent des innocents comme ceux-là, ceux qui massacrent une vieille dame ont le droit d'être défendus ? C'est à l'avocat que je pose la question !

- Ecoutez, la réponse va de soit. Nous somme dans la République, un Etat de droit, et je souhaite que cet Etat de droit, ses principes soient respectés à tous les niveaux, le droit à un défenseur, le droit la défense est un des premiers droits de l'Homme. Reportez vous à la déclaration de 1789. Par conséquent, ça ne se discute pas !

Non, mais il espérait quoi que parce que Badinter, ancien avocat, ancien garde des sceaux, allait oublier ses convictions, ce qui a fait le combat de sa vie parce qu'il est de confession juive ??? Il espérait faire le scoop de l'année ???
Et le pire, c'est que quand Badinter lui dit "la réponse va de soit", il rétorque "la question mérite d'être posée".
Remarquez que, quand on lit les commentaires sous l'annonce de l'interview en question sur la page du Bouc de l'émission en question, on comprend mieux que le "journaliste" aurait sans doute adoré faire trébucher Badinter. Cela lui aurait assuré une certaines audience quotidienne, lui qui a récemment été directeur général adjoint de ladite chaîne...
Alors, non, la question ne méritait pas d'être posée. C'était une manoeuvre malhonnête, d'essayer de faire croire que l'émotion et les passions d'un tel drame pouvait faire vaciller l'un des piliers de notre société et l'un de ses plus ardents défenseurs...
Oui, la justice est aveugle, la justice est le rempart contre les passions qui amènent à la loi du talion.
Il espérait que sa question lui vaudrait le Pulitzer du journalisme d'investigation politique ? Que c'est affligeant !


15 mars 2018

C'est comme qui dirait que ça ne me semble pas logique...

Quand j'essaye de reteindre un pull de Sainte Chérie qui a des tâches qui ne partent pas et qui ressemblait à ça à l'origine :

pull-pazou-lunar-rock-en-maille-chenille

Ressemble à ça, après avoir été teint en noir :

20180314_230115[1]

Oui, oui, je vous promets, la teinture s'appelait "noir intense"...



Et puis, hier aussi, quand j'ai ouvert mon moteur de recherche, je suis tombée sur ça :

GOOGLE

Ce n'est pas tant la journée du nombre pi qui est remarquable mais lisez bien la petite phrase au milieu de l'image !
Donc, on fête les 30 ans de la naissance de la journée du pi...
En même temps, on pourrait aussi dire qu'on fête le 1er anniversaire après le 29ème anniversaire de la naissance de la journée du pi, non ?

Bon en attendant, je retourne massicoter... Bonne journée !

Posté par Miss Blabla à 07:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
14 mars 2018

On y est presque

Dans un mois, nous serons déjà dans le train pour Paris, avant de nous envoler pour Reykjavik pour notre périple.

En attendant, nos affaires se préparent petit à petit. L'indispensable est là : de quoi nous repérer sur la route et de quoi arnacher nos chaussures pour pouvoir marcher quel que soit le sol qui se trouvera sous nos pas...

20180307_184358

J'ai même un collègue qui, de retour d'un long périple, a jugé bon de me prêter un petit fascicule qu'on lui avait donné à son départ :

20180313_233718

Avec ça, je devrais me faire comprendre même des pingouins !

D'accord, tout n'est pas fin prêt. Il reste deux ou trois détails.
Oui, oui, j'ai réalisé hier qu'il fallait que je passe à la banque commander des couronnes islandaises... Léger détail qui m'était sorti de la tête mais je suis encore dans les temps...
Il me reste un mois !

Posté par Miss Blabla à 07:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
08 mars 2018

Thé à la menthe ou t'es citron

1496321984_4681945051

Jeudi dernier, avec Sainte Chérie, je suis allée voir une représentation de la pièce " Thé à la menthe ou t'es citron ".
C'est une comédie de boulevard de Danielle NAVARRO-HAUDECOEUR et Patrick HAUDECOEUR, qui ont reçu le molière 2011 de la meilleure pièce comique (excusez du peu !).

Cela met en scène une répétition et la première d'une pièce de théâtre avec une bande d'acteurs que l'on pourrait qualifier, au bas mot, de... hauts en couleurs : de l'actrice principale qui se prend pour une super-star, au petit-jeune qui a décroché son premier rôle mais n'est vraiment pas sûr de son interprétation, sans oublier l'acteur qui a un avis sur tout, tout le temps et celui qui n'est là que parce que papa est le producteur...
C'est vraiment une galerie de portraits aux petits oignons qui est proposée !

Je n'ai qu'un conseil à vous donner : précipitez-vous y !
Vous passerez un excellent moment ponctué de vrais éclats de rire. Oui, je vous assure, ce ne seront pas de simples sourires mais de vrais éclats de rire et la pièce tient le rythme du début jusqu'à la fin sans faiblir.
Il n'y a pas un temps mort, il n'y a pas un acteur qui soit en deçà des autres, la mise en scène est dynamique.
Bref, il s'agit d'une vraie pièce de boulevard qui déroule à cent à l'heure et qui nous emporte avec elle !

Thé à la menthe ou t'es citron
Prochaine série de représentations : du 2 ou 5 mai 2018 à 20h30 (ils la reprennent relativement régulièrement mais bon...)
Théâtre des Salinières
4 rue Buhan
33000 BORDEAUX

Posté par Miss Blabla à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mars 2018

Enfin !

Oscars-2018-Gary-Oldman-couronne-Meilleur-acteur-pour-Les-Heures-Sombres

Posté par Miss Blabla à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 février 2018

Un peu de tout un peu de rien #23

J'ai aimé l'intervention de Gwendal Peizerat à propos de la médaille d'argent du couple Papadakis/Cizeron sur France Info. J'ai aimé cette façon qu'il a eue de couper à toute polémique quant à la robe, quant à la juge canadienne.
Il a raison : le patinage artistique est LE sport de la polémique systématique.
Nos jeunes français terminent à moins d'un point de la médaille d'or mais il n'y a pas eu vol. Il faut un gagnant et un deuxième. Je n'ai vu aucune des prestations donc je ne peux pas être sûre à 100 % mais il faut quand même bien reconnaître qu'il y aurait comme une tendance au complot ou à l'excuse en France.
De même que le jour où un athlète réussit, on lui prédit toujours qu'il ne restera pas au plus haut niveau...
Cet état d'esprit bien français m'agace un peu par ces temps d'olympisme...



Je vomis purement et simplement la vidéo qui ne sort d'on ne sait où mais qui invite les russes à aller voter...
Je ne vous la mettrai pas ici car j'aurais vraiment l'impression de salir mon blog mais il vous suffit d'aller sur votre moteur de recherche préféré et de taper, par exemple "vidéo vote russe" et vous aller tomber sur un article de "Courrier International" ou un autre de "20 minutes" et vous pourrez visionner cette horreur d'un autre âge...
Comment peut-on encore véhiculer de telles horreurs en 2018 ?

 

Je ris (de façon sarcastique, moqueuse ou comme vous voudrez) en pensant au président du parti d'opposition qui, pris dans son élan, a balancé l'ancien chef de l'Etat au milieu de tout un tas de considérations personnelles sur la politique française et ses acteurs... En fait, je me fiche du fond : il me hérisse !
En revanche, l'idée qu'il se soit rendu-compte un chouille trop tard qu'il avait bavé sur quelqu'un dont la rancune est légendaire et qui risque anéantir ses petits projets d'avenir me fait mourir de rire !

 

Je me pose une question : combien de temps les journaux peuvent-ils durer avec les inondations ? Ca monte, ça descend, ça part, ça revient, il a plu 1 heure et s'il pleut 3 heures...
Merci la météo de leur fournir chaque jour l'objet d'un petit reportage ! Au moins, ça nous occupe en attendant le retour du soleil...

Posté par Miss Blabla à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :