Des Blabla

08 décembre 2016

Souvenirs

Hier, entre midi et deux, je ne sais pas ce qui m'a pris, je suis retournée sur mon ancien blog, celui qui a disparu de la toile mais que je n'ai pas supprimé...
J'ai relu pas mal de billets de plusieurs périodes.
Certains m'ont émue, certains m'ont fait rire.
Parfois, je n'avais pas l'impression que c'était moi qui avais écrit tous ces mots !
J'ai revécu des évènements ou des non-évènements de ma vie d'avant l'accident, d'avant tous ces épisodes qui m'ont amenée à ce que je suis devenue aujourd'hui...
Presque quatre années après, je m'aperçois que, oui, j'ai beaucoup changé et pas seulement physiquement. J'ai fini par rebondir, par remonter la pente mais, malgré tout, ce n'est plus tout à fait moi ou, du moins, plus tout à fait celle que j'étais...

En même temps, il est tout à fait possible que cela aurait été le cas même sans l'accident... On ne le saura jamais !
Je ne dis pas non plus que c'est mieux ou moins bien, je me suis reconstruite différemment et j'écris différemment.
En revanche, une chose est sûre : j'ai aimé retrouver ces émotions, ces délires, ces moments sérieux et tout et tout.
Et même si aujourd'hui, j'ai pris un autre rythme et modelé un autre cadre, ce blog n'aura jamais le parfum de mon premier blog dans ce qu'il a eu de bon comme de mauvais...
Et, bizarrement, tout cela a réveillé en moi la colère contre celle que je pensais être une amie et qui m'a si odieusement trahie pour aboutir à l'anéantissement de mon ancienne vie professionnelle et qui m'a fait plonger si profond dans une période compliquée...

Bref, il était bon de relire tous ces souvenirs et, ma foi, sans chercher me vanter ou à attirer les compliments et avec le recul, j'ai eu de la tendresse pour celle que j'avais été...
Je suis heureuse que ce blog ait existé et qu'il me reste accessible...
Hier soir, j'ai eu envie de douceur et de plein de jolies choses !

Posté par Miss Blabla à 07:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

06 décembre 2016

Décembre givré et scintillant

C'est aujourd'hui la Saint Nicolas, le jour où, pour moi, on entre réellement les deux pieds dans la période de Noël...
Alors un peu de magie entre petit matin blanc et décorations chatoyantes...

20161203_100400[2]

20161202_131220[2]

20161202_131410[1] 20161205_230007[1]

 

Posté par Miss Blabla à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 décembre 2016

Il y a des matins où...

... en prenant la route pour aller travailler, je me dis que j'ai de la chance d'habiter et de travailler dans une grande ville qui regorge de coins qui ressemblent à la campagne...

20161201_155611

20161201_155640

20161201_155802

Posté par Miss Blabla à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 décembre 2016

A l'ombre de la guillotine

519JS61A3RLJ'aime bien les livres d'Anne Perry qui se passent à Londres sous la reine Victoria. Du coup, je me suis dit qu'il pouvait être intéressant de lire une histoire écrite dans le cadre de la France révolutionnaire.

Il s'agit de l'histoire d'un complot désespéré destiné à essayer de sauver Louis XVI de la guillotine, non pas pour le remettre sur le trône mais pour éviter que les royautés européennes n'engagent la guerre contre une nation régicide. Le livre commence le 17 janvier 1793, jour du verdict du procès du roi et se termine le 21 janvier 1793, jour de son exécution.
Dans ces trois jours, il est donc question d'essayer de trouver quelqu'un qui pourrait se substituer au roi afin de permettre à ce dernier de s'enfuir (j'imagine qu'Anne Perry a dû s'inspirer très librement de la tentative désespérée du baron de Batz... j'imagine...) et d'organiser les modalités de ce sauvetage mais, bien évidemment, rien ne se passe comme prévu jusqu'à l'instant T...
Pour suivre tous ces évènements, elle met en scène une blanchisseuse dans une petite maison bourgeoise du boulevard Saint Germain et tous ses occupants, ce qui ouvre le champ à la découverte succinte mais agréable du quotidien des parisien sous la Révolution.

J'avoue avoir mis un temps infini à lire ce livre, non pas qu'il ne me plaisait pas car, au contraire, j'ai bien aimé les protagonistes venus d'horizons différents, avec leurs motivations plus ou moins dissimulées. J'ai aimé (mais est-ce utile de le préciser ?) ces petites histoires insérées dans le cadre de la grande Histoire.
Mais, je ne sais pas, j'ai eu du mal à avoir cette envie de ne pas le lâcher, de l'attraper dès que j'avais cinq minutes...
J'étais peut-être un peu perdue entre le récit historique, l'intrigue policière, le roman d'espionnage...
Et, pourtant, une fois encore, Anne Perry documente très bien ses livres, son écriture est agréable et elle sait rendre ses personnages attachants. Le rythme s'emballe au fur et à mesure que les jours s'écoulent et que l'exécution se rapproche. On se fait prendre, malgré tout, au suspens en se demandant s'ils arriveront ou non à sauver Louis XVI.

Bref, en analysant tout ça, ce livre a tout du bon roman d'aventures et il est très bien mené et écrit... Alors, je me dis que j'étais sans doute fatiguée et l'esprit pris par une quantité d'autres choses et que c'est pour cela qu'il m'a fallu aussi longtemps...

Posté par Miss Blabla à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 novembre 2016

Les objets du jour

20161129_075353[1]

Les refroidisseurs de mon congélateur...

Après avoir couru 16 kilomètres en 2 heures dimanche, mon genou gauche couinait franchement mais j'ai passé la nuit avec l'articulation entourée de ces deux packs et, ce matin, ô joie, je marche presque normalement.
J'ai bien conscience que ça va remonter dans la journée et que je vais devoir faire calme sur la course cette semaine mais quand même...

 

20161129_075322[1]

Ma panière à linge... vide !

Un mois et demi qu'elle est dans mon salon et qu'elle se remplit plus vite que je n'arrive à en faire baisser le niveau mais, ce matin, merveille, elle vide !
J'ai mis un grand coup hier soir et je ne regrette pas d'avoir un peu rogné sur mon sommeil...

Bref, ce matin, je suis d'excellente humeur juste grâce à ces deux objets du quotidien !

Bonne journée !

Posté par Miss Blabla à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 novembre 2016

Nausée

Vendredi soir, deuxième partie de soirée, le journal de France 3, les titres s'enchaînent :

Le verdict du procès de la mère et du beau-père de la petite Fiona : Céline Bourgeon pourrait être remise en liberté dans 3 mois, après avoir, au mieux, juste été la complice silencieuse du meurtre d'une enfant de 5 ans... 
Comme quoi il vaut mieux laisser assassiner son enfant que d'essayer de se sauver, n'est-ce pas Madame Sauvage ?

Jacqueline Sauvage, elle, a été déboutée en appel et ne sera pas remise en liberté suite à sa condamnation pour le meurtre de son mari violent envers elle et ses filles, physiquement et sexuellement et malgré la grâce présidentielle qui lui a été accordée... Elle a voulu sauver sa vie et elle restera derrière les barreaux...

Mais, en cette journée contre les violences faites aux femmes (220.000 victimes chaque année, 1 femme violée toutes les 7 minutes, 1 décès de femme battue tous les 3 jours sur notre territoire...), une application et un numéro de téléphone (3919) ont été mis en place pour que les femmes victimes de violences puissent appeler.
Quand on voit comment est remise en doute la parole des victimes comme Jacqueline Sauvage et les extrémités aberrations auxquelles on arrive... 

Quant à Marisol Touraine, qui ne se démonte pas et qui a bien raison, elle porte plainte contre les municipalités qui ont interdit l'affichage de la campagne contre le SIDA mais les affiches sont déjà censurées puisque l'afficheur est tenu de faire le nécessaire dès lors qu'il reçoit une demande écrite de la municipalité.
Je ne referai pas mon billet de vendredi, vous savez ce que je pense de cette histoire...

En Syrie, à Alep, les bombes pleuvent et des êtres humains meurent tous les jours. Plus de 215 en un mois.Se dire qu'on est dans le berceau de la civilisation mondiale et que la civilisation mondiale est, notamment, entrain d'y sombrer...
Quand on pense qu'il y a eu un moment où les grandes puissances occidentales ont eu besoin, pour servir leurs intérêts, d'armer le bras de Daesh et qu'aujourd'hui, ces mêmes puissances sont horrifiées de ce qui se passe...

Quant aux Etats-Unis, un projet de Pipeline dans le Dakota du Nord menace une réserve amérindienne.Grosse mobilisation de tribus et d'opposants mais il doit transporter du pétrole, c'est de l'argent... Tant pis pour l'être humain, pour sa terre et ses racines ! Le billet vert est une religion bien plus importante...

Et puis, un reportage sur un atelier théâtre proposé à des migrants issus de la jungle de Calais. Ils en ont fait un spectacle pour raconter leur parcours de migrant. Cela s'appelle "to be or not" et le metteur en scène disait que c'était une volonté aussi pour eux de montrer qu'ils sont des êtres humains comme les autres et pas seulement des ombres et pas seulement les espèces de croquemitaines qu'on essaye parfois de nous faire croire...

Et, pendant ce temps-là, la terre continue d'agoniser... La fonte de la banquise en Arctique a établi un nouveau record pour un automne...
Alors, juste après le Thalassa sur les pirates du Kamchatka qui pillent l'un des derniers sanctuaires naturels du saumon et du caviar parce que, comme le disait un des pêcheurs : "de l'argent, on n'en a jamais assez !"

Enfin, David Hamilton s'est suicidé, comme par hasard, juste après avoir été accusé de viol sur plusieurs femmes...

Donnez-moi vite un Jane Austen, du Bisounours !

La note d'espoir ?
Ah si, il y a des incendies en Israël... Si, si, ça donne de l'espoir car pour combattre le feu, les pompiers israéliens et palestiniens travaillent ensemble... donc, c'est bien que c'est possible, non ?

Et puis, le parquet anti-terroriste a déjoué un projet d'attenat de grande envergure et cinq personnes sont écrouées. 
Tous ces services continuent à nous protéger au quotidien sans que nous n'en ayons conscience. Ils nous ont peut-être déjà sauvés dix fois... Alors, les polémiques sur ce qui aurait pu être évité, hein !

La note de sourire... parce qu'il vaut mieux que d'en pleurer !
Ce n'est pas la nouvelle de la semaine mais ça me fait quand même sourire... L'appel de soixante personnalités contre le Hollande bashing. Les people obligés de venir au secours du président de la République. C'est-y pas mignon !!! Si nos derniers présidents n'avaient pas tout fait pour désacraliser la fonction, s'ils ne se comportaient pas comme des clampins lambdas, ils ne seraient peut-être pas obligés de faire appel à leur petit copains pour venir les défendre dans la cour d'école !

25 novembre 2016

Idées en vrac

Pas vraiment le temps mais l'actualité de ces derniers jours m'interpelle sur plusieurs sujets...

Qu'il s'agisse du respect du droit des femmes, du respect de la sexualité de chacun, du respect de la liberté d'opinion et de parole, du respect de la liberté de croyance et de culte.
Il est terrifiant en 2016 de constater que l'opinion publique puisse encore s'enflammer pour une campagne de publicité touchant à la prévention contre une maladie mortelle, tout ça parce qu'elle met en image deux hommes enlacés.

campagne_sida_2016

Mais soyez heureux qu'on apprenne aux jeunes et aux moins jeunes à se protéger !
Nous n'avons pas à juger de la manière dont ils peuvent être exposés à ce risque...

Ce qui est bizarre dans ce tombereau d'hypocrisie, c'est que j'avais anticipé la polémique mais plus sur le terrain du risque d'incitation à une sexualité débridée par le biais du "coup d'un soir", de "l'amant"...
C'est idiot, dans mon petit monde, sans doute utopiste, je n'en étais déjà plus au principe de la liberté sexuelle mais je pensais bien qu'on nous resservirait le couplet de la famille, de la fidélité, voire même de l'horreur de faire l'amour hors mariage.
Je reconnais, je n'avais pas bien réfléchi car j'avais occulté la manif pour tous et autres opinions hypra traditionnalistes.

Une fois encore, je n'ai pas à juger les gens sur leurs convictions, juste sur le fait qu'à partir du moment où l'on n'impose à personne d'être homosexuel, je ne vois pas de quel droit on devrait se permettre de leur imposer d'être hétérosexuels Si certains ont l'intime conviction qu'ils doivent attendre le mariage dans la virginité la plus totale, je n'ai rien contre et je ne leur imposerai pas d'avoir à "consommer" hors les liens du mariage, tant que, de leur côté, ils ne cherchent pas à en faire un credo universel, une loi infaillible.
Et si, personnellement, je ne me suis jamais sentie attirée par une femme, de quel droit devrais-je imposer ce point de vue ?
Chacun devrait bien pouvoir faire ce qu'il veut dans son lit !

Quant à l'argument selon lequel ces images pourraient choquer, voire influencer nos petites têtes blondes innocentes, je me demande comment cet argument peut encore avoir lieu d'être. Admettons que cela puisse leur donner des idées et qu'ils aient envie d'essayer "pour voir", s'ils ne sont pas homosexuels, ils ne le deviendront pas comme ça et s'ils le deviennent à la suite de cette expérience, c'est qu'ils l'étaient déjà mais que ce n'était pas révélé à leur conscience.
Et puis, très sincèrement, je suis plus choquée par le fait qu'on nous vende tout est n'importe quoi avec des femmes à poil ou dans des situations lascives ou par le cru de la violence ou même par cette apologie de la réussite facile et bling-bling véhiculée par les émissions télévisuelles...
Franchement, vous trouvez que cette campagne de pub est plus choquante pour les enfants que ce spot télévisé ?

Personnellement, je ne suis pas sûre que le coït castien entre le fromage et le dessert soit du meilleur effet sur nos tête blondes, même si c'est entre un homme et une femme...

Brefs, on pourra trouver nombre d'exemples et de contre-exemples et le débat sera sans fin tant que chacun n'acceptera pas que tout ne peut pas plaire à tout le monde et que la liberté des uns commence où s'arrête celle des autres...
Je pense à ce maire qui déclarait ne pas être homophobe mais qui ne voulait pas qu'on lui impose ces affiches et ces images de deux homosexuels s'enlaçant mais s'est-il demandé combien de personnes pouvaient être gênées dans la commune par la débauche de guirlandes lumineuses dans les rues au moment de Noël. Certes, ce n'est pas une question de morale mais une question de croyance et, là, on impose celle de la foi chrétienne à une société dite laïque... Je ne cherche pas à savoir qui a le plus tort, juste à dire que, parfois, on est obligés de faire avec parce qu'on vit tous sur la même planète, dans le même espace que l'on doit se partager et que la liberté des uns s'arrête où commence celle des autres et que seule la tolérance peut nous sauver...

Et puis, forcément, la semaine a également été marquée par les prises de position des candidats sur le droit à l'avortement.
Heureusement, je n'ai jamais eu à subir le traumatisme d'un tel acte médical mais la question s'était posée pour Sainte Chérie à 4 mois de grossesse à cause d'une très forte suspicion de handicap lourd. Nous ne nous sentions pas les épaules d'assumer un enfant lourdement handicapé et si les résultats définitifs avaient confirmé, nous avions pris notre décision, en notre âme et conscience mais le coeur brisé et avec le sentiment que nous ne pourrions jamais totalement nous en remettre.
Et s'il avait fallu qu'en plus, je sois obligée de faire ça à l'étranger ou ici mais dans des conditions illégales et, donc, peut-être dangereuses, cela aurait viré à la torture !
Aucune femme ne peut dire qu'elle recourt à l'IVG, quelles que soient ses raisons, avec légèreté et quand j'entends certains hommes considérer qu'abroger l'IVG serait une façon de responsabiliser les femmes, j'ai juste envie de leur dire : et comment on responsabilise les hommes qui n'ont pas pris leurs précautions ou qui ont abusé d'une femme ? Comment pourraient-ils espérer nous convaincre qu'on doit être parent à deux, quand ils se déresponsabilisent de la création d'un enfant ?
Il y a plus de 40 ans que cette loi est passée et elle n'est toujours pas gravée dans le marbre, elle est toujours à la veille d'être remise en cause...
Mais comme pour l'homosexualité, personne n'est obligé d'user du droit ouvert par la loi Veil mais, heureusement, elle existe pour celles qui sont dans l'impasse...
Si certains souhaitent accueillir tous les enfants qui leur sont donnés sous prétexte qu'ils sont envoyés par Dieu, c'est parfait mais ce n'est pas une loi universelle et, une fois encore, cela procède d'une conviction individuelle et intime qui n'a pas à s'imposer à tous, quoi qu'on puisse en penser en son for intérieur...

Enfin, autre sujet sous-jacent à tout ça, le respect des croyances religieuses...
Il est absolument inadmissible que des fous de Dieu puissent venir frapper notre pays sous prétexte que nous ne pratiquons pas la même religion mais il est tout aussi inadmissible de stigmatiser nos concitoyens au prétexte qu'ils croient en un autre Dieu.
Je me fiche de savoir quelle religion (plus que la croyance !) pratiquent les gens que je côtoie et je ne m'en préoccupe que dans la mesure où je dois préparer à manger ou que l'on doit prévoir quelque chose ensemble qui pourrait subir les répercussions d'une fête ou d'une impossibilité... Et, au même titre que je serais vigilante à ne pas faire un plat auquel un de mes invités serait allergique ou qui le dégoûterait ou à proposer une activité qui déplairait franchement...
J'estime que si je respecte les gens pour leurs goûts, je peux les respecter pour ce en quoi ils croient à condition qu'ils me respectent pour ce que je suis, avec mes goûts et mes croyances ou mes non-croyances...

Cette semaine, j'ai eu mal à mon Respect !
J'ai écouté et regardé tous ces gens, chacun pour ce qui le concernait, se targuer de tolérance pour se montrer encore plus sectaire...
On est à la veille de la période de l'Avent (oui, j'ai eu une éducation catholique en bonne et due forme et il en reste quelques traces !), une période où on scande "paix sur la terre aux hommes de bonne volonté !".
J'ai renié la religion et la croyance mais je veux encore croire que cette phrase a du sens bien au-delà et que plus que tout notre avenir ne sera assuré que par la bonne volonté, la tolérance et le respect que nous mettrons tous à vouloir vivre avec l'Autre...

Posté par Miss Blabla à 07:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 novembre 2016

Effet de mode

20161105_173744[1]

Il y a quelques jours...
Un samedi après-midi au bowling...

Mmmmmmmh, je crois pouvoir avancer (sans grand risque de me tromper) que la mode automne/hiver 2016/2017 donnera la part belle aux chaussures de la marque à trois bandes et aux pantalons raccourcis...

Posté par Miss Blabla à 07:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 novembre 2016

Les animaux fantastiques

205295C'est le film aux avis contrastés... en tous cas chez nous ! J'ai emmené Sainte Chérie le voir en fin de semaine dernière et, le moins qu'on puisse dire, c'est que nous sommes ressorties avec deux avis complètement opposés et, pourtant, les mêmes arguments se retrouvent parfois pour alimenter les deux aspects opposés...

Par exemple, j'ai été très déçue car je n'ai pas retrouvé la féerie du monde d'Harry Potter. Oui, il y a de la magie, des baguettes mais c'est tout !
Pour Sainte Chérie, justement, ne pas retrouver les codes visuels ou de vocabulaires de la saga était une excellente chose car l'histoire se déroule aux Etats-Unis donc les codes varient d'un pays à l'autre et si les moldus sont appelés des non-mages, ça marque bien les différences culturelles qui n'auraient pas été crédibles sans cela.
Certes...
N'empêche que, pour moi, du coup, j'attendais un décorum, une ambiance que je n'ai pas retrouvée et je reconnais, j'y allais un peu pour ça (je veux dire que, pour moi, ça procédait un peu de l'ambiance "film de Noël", comme si on nous mettait le duo Tom Hanks/Meg Ryan dans un thriller psychologique... On peut... mais tout le monde attend la comédie romantique bluette ! C'est presque pavlovien ! Rendez-moi mes balais et mes hiboux !).

J'ai trouvé le scénario creux.
"Alors là, maman, tu devrais être contente parce que, pour le coup, je t'ai toujours entendu dire que les films Harry Potter avaient des scénarii insipides par rapport aux livres ! Là, au moins, tu n'es pas dépaysée !"
Pas faux...
N'empêche que je compensais les manquements par ce que j'avais lu et que, là, ben, je n'avais rien pour compenser !
Après, je maintiens que le squelette de l'histoire est presque aussi inexistant que celui d'un invertébré !
Pour Sainte Chérie, cela peut s'entendre mais il y avait tellement à voir dans les petits à-côtés secondaires qu'il valait mieux alléger le scénario principal sinon ils auraient été obligés de bacler les détails à peine de devoir faire un film de 6h...
Ouais mais, pour moi, les à-côtés étaient également mal faits et sans intérêt...

Le point qui a achevé de m'agacer c'est l'Obscurus, aussitôt j'ai eu l'image de Venom dans Spiderman. Cette similitude ne m'a pas quittée et m'a gênée.
Sainte Chérie, en revanche, m'a expliqué qu'elle ne voyait vraiment pas la ressemblance si ce n'est que ce sont deux formes noires. Point barre.

En revanche, je me dois de dire que j'ai trouvé les acteurs plutôt bien dans leurs rôles et j'aurais pu avoir plaisir à les retrouver dans un autre opus mais pas après avoir vu ce que j'ai vu. On me dit dans l'oreillette qu'il semblerait que cette nouvelle franchise doive comprendre CINQ films... Pauvres de nous !!!
Enfin, je ne regrette absolument pas (comme j'ai pu lire ici ou là) l'absence de personnages de la saga Harry Potter (Dumbledore et Gridenwald sont cités du bout des lèvres deux ou trois fois)... Oui, je sais ce que vous allez dire mais on peut avoir envie de retrouver une ambiance mais ne pas avoir envie de retrouver un ersatz d'histoire ! Donc, ça, c'était très bien !

Bref, j'attendais un film lié à un univers précis que je n'ai pas retrouvé et, du coup, j'ai suis passée à côté et me suis ennuyée.
Sainte Chérie attendait un film fantastique avec de la magie et elle a plongé dedans.
A vous de voir !

Posté par Miss Blabla à 07:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
21 novembre 2016

Rendez-vous manqué

J'espère que Karine Le Marchand n'avait noté ces rendez-vous qu'au crayon à papier sur son agenda...
Les créneaux se sont subitement libérés !

Ceci étant n'y voyez aucune opinion politique de ma part. C'est juste le constat de son outrecuidance qui le rend aujourd'hui pathétique...

Posté par Miss Blabla à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]