Je vais vous raconter une histoire...

(Voix off façon "annonce d'aéroport") " Deux jeunes femmes décident de se retrouver pour déjeuner ensemble, histoire de papoter, de prendre des nouvelles et de se faire une pause détente dans leur journée de femmes d'affaires hyper occupées travailleuses laborieuses et acharnées.
Elles choisissent un petit restaurant de spécialités italiennes d'une chaîne française.
Légères et court vêtues, elles allaient à grands pas Elles s'installèrent à une petite table et attendirent quelques minutes qu'on leur apporte la carte, ce que fit la serveuse avec célérité (et, croyez-moi, le mot va prendre toute son importance dans ce qui va suivre...).

12h25 : La serveuse nous apporte les cartes et nous demande si nous connaissons le principe du restaurant ? Non, mais, en même temps, c'est un restaurant donc on va partir du principe qu'il y a une carte avec des plats, qu'on va choisir et qu'on va les manger avant de payer et de s'en retourner travailler, non ?

12h26 : Elle nous explique que chaque mois, le chef met à l'honneur trois spécialités et que, ce mois-ci, ce n'est pas pour nous pousser mais, VRAIMENT, elles ont eu un succès fou ! Tout le monde leur a dit que c'était super !

12h28 : Après un silence, elle s'éloigne pour nous laisser regarder...

12h42 : Euh... C'est moi ou elle a installé trois autres tables dont elle pris la commande et, nous, elle nous a oubliées ?

12h43 : C'est drôle, ce sont les trois tables autour de nous... On est peut-être dans l'ombre...Je savais que j'aurais dû mettre des couleurs claires ce matin !

12h46 : Un serveur en chemise blanche (peut-être un chef de rang, es autres sont tout en noir)  s'approche de notre table et prend notre commande...

12h49 : J'ai un pressentiment... J'aurais peut-être dû prendre une salade, ça doit être moins long à préparer qu'on plat à cuire... Croisons les doigts !

12h58 : Que j'ai été mauvaise langue ! Un troisième serveur nous apporte nos plats. (euh, normalement, ils ne bossent pas en zones, dans les resto, histoire d'être efficaces ? Ca doit tenir à notre charme irrésistible. Ils doivent tous se battre pour savoir qui s'approchera de notre table...)

13h08 : La dame d'à côté se plaint que son plat "al forno" soit froid au milieu. La serveuse lui emmène en cuisine.

13h17 : La dame d'à côté n'a toujours pas son plat... Sa compagne a terminé le sien...

13h19 : La dame d'à côté arrive à harponner un serveur qui lui promet de lui ramener son plat "qui est entrain de réchauffer"...

13h22 : Le serveur revient avec une assiette et un plat qui fume mais qui fume (le fog londonien à côté, c'est une journée claire et ensoleillée)... La dame d'à côté le remercie et fait doucement remarquer à sa compagne que, maintenant, il va être impossible de le manger en l'état et que, finalement, froid, ce n'était peut-être pas si mal...

13h23 : De concert, nous compatissons... Nous,nous avons fini nos plats qui étaient délicieux et il nous reste une petite place pour un dessert... 

13h24 : La pauvre, nous aurons déjà payé la note qu'elle sera toujours devant son plat bouillonnant... Ce n'est pas de chance...

13h25 : La serveuse revient et nous débarrasse...

13h28 : La dame d'à côté a fini par vider son plat dans son assiette de présentation en l'étalant bien pour qu'il ait une chance de refroidir.

13h32 : La serveuse revient et nous demande si nous avons choisi nos desserts.

13h33 : Disons que, pour ça, nous aurions bien voulu voir la carte des desserts...

13h34 : "Ah oui, c'est vrai ! Pardon !"

13h37 : La dame d'à côté a terminé son plat. Elles arrêtent un serveur qui passent et lui demandent d'un trait : "c'était-très-bon-merci-on-pourrait-avoir-deux-cafés-et-l'addition-en-même-temps-car-il-ne-nous-reste-que-cinq-minutes-avant-de-partir" (ça, c'est de l'efficacité... ou de l'esprit de survie !)

13h41 : Le serveur revient avec les deux cafés et l'addition de la table d'à côté... Comme nous attendons toujours la carte des desserts, nous essayons de l'interpeler à notre tour mais il est déjà parti...

13h42 : Notre serveuse passe et repasse... juste assez loin pour qu'on ne puisse pas lui attraper le bras ou l'interpeler sans élever la voix.

13h43 : Ok, c'est pas grave ! Le premier qui passe, on l'attrape et on le plaque au sol !

13h44 : Les dames d'à côté se lèvent... et nous souhaitent bonne chance... Je me demande si je n'ai pas détecté un léger accent condescendant dans leur voix... Se pourrait-il qu'elles se vengent de nos plats qui n'étaient ni trop froids ni trop chauds ? Ce serait moche...

13h45 : Le serveur à la chemise blanche vient de passer mais le regard sur la ligne bleue des Vosges.

13h46 : Le serveur que les dames d'à côté avaient réussi à alpaguer nous ignore superbement.

13h47 : Nous nous regardons incrédules... Personnellement, j'envisage de partir sans payer...

13h48 : Ma copine lève un chouille la voix au passage un peu lointain d'un serveur pour demander la carte des desserts.

13h51 : Nous avons les cartes en main...

13h54 : "Vous avez choisi ?"

14h02 : Desserts en mains, il n'est plus vraiment temps de prendre le temps de déguster...

14h10 : Je prendrai un café demain sinon autant poser mon après-midi...

14h12 : Notre serveuse revient vers nous pour nous annoncer qu'elle va nous encaisser au comptoir.
             "Tout s'est bien passé mesdames ? Etes-vous satisfaites ?"
             "C'était très bien mais long... très long !"
             "Ah ben oui mais, pour venir déjeuner, c'est une très mauvaise heure !"

Ben, la prochaine fois, on viendra à quatre heure mais ce ne sera plus un déjeuner. On appellera ça un goûter...