La semaine dernière, j'ai entendu les premières oies sauvages partir vers le sud. Je sais que tous les ans je me répète mais je ne peux m'empêcher de trouver cette migration et ces cris émouvants.
Et puis, elles sont aussi le symbole qu'il est temps de rentrer du bois pour la cheminée et donc de faire les premiers feux autour desquels on se blottira les jours de grisaille et les soirs un peu frisquets et auprès desquels je prendrai plaisir à boire un thé bien chaud et à lire un bon bouquin...

J'ai une semaine en pointillés ici.
J'avais plein d'idées et d'envie de billets mais le temps a filé à la vitesse de l'éclair !

Un nouvel entretien pour un boulot dans ma branche historique. Ne me demandez pas si je suis contente ou pas : je n'en sais rien... Je l'ai fait.
Ils ont l'air normal, le poste pas mal mais les dernières expériences m'ont prouvé que le ramage et le plumage sont deux choses bien différentes.
Et puis, après, le coeur, la raison, toussa, toussa...
L'organisation d'une opération " sapins de Noël " pour l'association des parents d'élèves avec chocolats et vins chauds, chants de Noël, sapins tout frais...
Du repassage qui à force de prendre du retard va finir par atteindre des sommets... mais, promis, s'il atteind le plafond, je ne commence pas une deuxième pile à côté ! Non, en fait, j'ai hyper bien avancé et il me reste un tout petit tas qui date de cette semaine (Madame Mère ne te déplace pas pour me le piquer, je l'ai planqué pour que tu ne le trouves pas dans mon dos. A bon entendeur et toc !)...

Et puis, il y a trois jours à Paris à finir de préparer pour Sainte Chérie et moi avec une visite à Versailles et je ne désespère pas d'arriver à vous parler de deux livres dédiés à ce monument avant la nouvelle année...
Et puis, ce sont aussi trois jours avec des copains, des expo (enfin, une !) et de bonnes parties de rigolade en perspective...
Ensuite, nous nous arrêterons quelques jours à la campagne. Je vous ai parlé des feux de cheminée, du thé et des bouquins quand il fait froid dehors ?

Il y a aussi eu des discussions pleines d'amour et de mises au point, des prises de conscience... Ca aussi, j'aurais voulu vous en parler... De belles choses qui pourraient en sortir ou pas mais, déjà, telles qu'elles, des moments forts...

Des projets dans ma tête, dans mes mains, des retrouvailles avec mes passe-temps. J'y travaille, ça mûrit et je vous en reparle...

Et sinon, je vous ai dit : les feux de cheminée, les bouquins, les thés bien chauds ? Ok, j'arrête...