Hier matin, à l'heure où blanchit la campagne, dix-sept marronniers de la place Gambetta, en plein triangle d'or de la ville de Bordeaux, ont été abattus.
Depuis des mois, l'émotion montait et la mobilisation populaire aussi... En vain !

marronniers-770x340
(
image rue89)

Quand on sait que plus les arbres sont anciens, plus ils apportent de fraîcheur et d'oxygène.
A l'heure où l'on entend les politiques dire que la transition écologique doit être accélérée, qu'il faut réintroduire les arbres au coeur de nos villes et taxer les énergies fossiles.
Quand il est impossible d'ouvrir son fil Face-du-Bouc chaque jour sans tomber sur l'annonce d'une nouvelle catastrophe écologique.
Il avait été gravé dans le bitume que la moitié des arbres de cette place devaient être mis à bas afin de permettre une rénovation en profondeur de la place, voire même, in fine et d'après les instigateurs, d'augmenter le volume de l'espace vert et le nombre d'arbres.

Malheureusement, à côté de ces belles paroles, empreintes d'esthétisme et d'écologie il y a aussi les propos de la mairie qui reconnaît que le projet global a pour but principal de sauver les commerces de la place. Il y a aussi les propos d'un promoteur immobilier qui, depuis des années, construit son projet, pièce à pièce, morceau par morceau, pas à pas, a un projet immobilier d'hôtel de luxe et qui font craindre que le but final ne soit pas si écologique que ça.
Le problème, aujourd'hui, est qu'il y a tant de pipeau de la part des élus, des grands dirigeants dans tous les domaines et des médias qu'il devient impossible de croire que tout cela n'est pas seulement lié à une volonté purement orientée sur des profits exclusivement financiers.
Et d'ailleurs, comment justifier que si l'un des buts poursuivis est de dégager la vue sur l'unité architecturale XVIIIème des bâtiments, on plante deux fois plus d'arbres qu'à l'heure actuelle ?

Bref...
Une chose est certaine, c'est que la place Gambetta telle que la connaissaient les bordelais depuis des dizaines d'années n'aura plus jamais le charme de nos souvenirs d'enfance.
Et il est également certain que le temps que les nouveaux arbres soient plantés et de taille comparable, les bordelais vont avoir plus chaud pendant quelques dizaines d'années...

les-travaux-de-la-place-gambetta-debutent-ce-lundi
(
image Sud-Ouest)