Je suis partie et rentrée d'Islande.
Je n'ai pas pris le temps de venir ici, trop occupée à commencer à trier les photos (pas celles d'Islande, j'ai du retard sur les précédents voyages !), à préparer la fin (du bout) de la dernière ligne droite de l'année de théâtre, à ranger (un peu !) les affaires et (beaucoup !) la maison. Faire un saut à la campagne. Faire un saut à la plage...

J'essayerai de vous parler de l'Islande dans un billet y dédié avec photos à l'appui (enfin, après un tri drastique car j'en ai un peu 1400... Ca, c'est le problème de débrayer complètement l'appareil. A chaque fois, je fais plusieurs essais pour un même cliché.).
Ce fut vraiment un voyage unique pour un pays unique !
Saitne Chérie a, semble-t'il, autant apprécié ce road-trip à deux. On a partagé de jolis moments de complicité, des moments un peu plus tendus (on en parle de la piste au milieu des volcans et des lacs gelés, sous la pluie et sans âme qui vive ? On en parle de la tempête sur la plage de Vik ?) mais toujours ensemble...
Nous n'avons pas eu de chance avec la météo et, malgré tout, les paysages sont d'une beauté à couper le souffle !


Dimanche, nous avons fait la Colonelle de la pièce (dernière répétition en costumes et décors, avant la Générale). Que cela passe vite ! Ca y est, on touche au but !
Je me faisais la réflexion que depuis que j'étais retournée avec ma toute première troupe, il n'y avait plus eu une seule fois ce stress, cette impression de ne pas être prêts à temps, l'obligation de rajouter des répétitions tous les deux jours pendant deux semaines.
Non, là, ça coule de source, rien pour gâcher le plaisir de l'attente ! Ca avance naturellement... Il y a juste à profiter de l'excitation des représentations qui se rapprochent !
Elle monte, cette excitation. Elle me prend au ventre. Je l'adore.
C'est comme juste avant Noël : on voudrait accélérer le temps et en même temps l'arrêter pour en profiter plus longtemps !


Et puis, le soleil est revenu... Enfin !
Je crois que, ça aussi, ça me donne des impressions de vacances, des envies de profiter, de savourer. Des envies de hamac sous les arbres, d'herbe fraîchement coupée, de barbecue et de guirlandes lumineuses façon guinguette...
Bon, ok, je n'ai plus de barbecue, je n'ai pas encore de guirlande mais j'ai tondu la moitié du jardin et j'ai installé le hamac dans mon jardin !
Bonne journée !