4821419

Sainte Chérie m'a surprise en me disant qu'elle avait envie d'aller le voir et, du coup, au lieu d'attendre qu'elle soit chez son père, nous nous sommes offert un samedi soir cinéma, avec Madame Mère en prime !

C'est un film efficace et sans surprise.
Attention, cela ne veut pas dire qu'il n'est pas bon mais
1/ on connaît l'issue de l'histoire,
2/ on connaît le réalisateur et sa façon de filmer
3/ on connaît le talent des deux acteurs principaux

Même si nous avons trouvé la mise en place un peu longue, nous avons vraiment apprécié le film, Sainte Chérie qui découvre les affaires politiques, Madame Mère et moi qui cherchions un peu des " Hommes du Président ".
Sur ce dernier point, ça ne vaut pas, c'est évident mais cela préfigure bien et, à ce titre, le dernier plan est un hommage clairement assumé.

Je ne sais pas si c'est parce que Spielberg utilise encore des caméras à pellicule ou si c'est un travail en post-prod mais il a parfaitement su recréer  les images des films des années 70, comme un grain ou une lumière particulière.
J'ai aimé retrouvé cette ambiance de ces vieux films de mon enfance.

J'ai aimé (oui, pour une fois !) le jeu de Tom Hanks et (comme d'habitude) de Meryl Streep.
Pas une fausse note. Ni trop, ni trop peu...

Et puis, l'Histoire, celle d'une deuxième moitié de XXème siècle qui, après la seconde guerre mondiale, laissait présager une sorte d'âge d'or mais qui a révélé les même manipulations d'opinion, les même magouilles politicardes...
Et, finalement, Sainte Chérie qui avait découvert, peu de temps auparavant, le film JFK d'Oliver Stone et qui s'apprête à voir sous peu "Les hommes du président" découvre également quelques réalités un peu moches de la société dans laquelle elle évolue et j'aime assez ce regard neuf qu'elle porte dessus, ce regard pas encore désabusé ni blasé mais ce regard qui s'éveille...