Enfin, plutôt, sur nous comme le dirait le cousin Sacha :

Je ne vous cache pas que depuis trois, quatre semaines, je tente d'être positive en me disant que c'est excellent pour les nappes phréatiques, pour les plantes et pour tout ce que je n'imagine pas mais je ne vous cache pas non plus que j'ai définitivement renoncé à me coiffer le matin et que, trois fois par semaine, quand je dois enfiler mes baskets, j'ai de plus en plus de mal à me motiver, sachant que, quel que soit l'endroit, invariablement, j'aurais de la boue jusqu'aux chevilles, que plus d'une fois, je manquerais me vautrer en glissant sans aucune élégance et que mes mollets ou mes jambes de legging ressortiront toujours de cette délicieuse couleur marronnasse qui m'obligent à les rincer trois fois avant d'obtenir une eau claire...

Ceci étant, je rattrape mon retard en matière de films sur grand écran. J'aimerais d'ailleurs qu'à la prochaine cérémonie des oscars, un petit mot soit dit pour me remercier de ma contribution à l'industrie du cinéma. Je n'irais pas jusqu'à demander une statuette d'honneur mais bon, quand même...

Ce qui est positif, également, c'est d'en profiter pour trier les photos de mes derniers voyages et de réaliser que l'année 2017 fut une année extraordinaire sur ce plan-là : Barcelone, Normandie, Berlin, Londres...
Quelle chance, je le reconnais !!!
Et l'année 2018 s'annonce tout à fait remarquable sur le même plan avec une semaine en Islande et un petit tour en juin à Amsterdam...
J'aurais sans aucun doute l'occasion d'en reparler ici, quitte à vous lasser.

Ce qui est moins positif, c'est que ce temps incite à passer derrière les fourneaux pour s'occuper...
Bon, du coup, ça fait du bien au moral, certes, et derrière ça m'oblige d'autant plus à me motiver pour aller courir régulièrement (mais, là, ça vire un peu au cercle vicieux !)...
Qui en a marre des brioches ???

Je m'amuse également à faire des paris avec moi-même tous les matins en regardant la météo d'une chaîne d'info pour savoir quelle sera la chanson adéquate du jour. Ils ont de l'imagination, j'avoue !

Finalement, bon an, mal an, je garde le cap et ne me laisse pas trop affecter par cette pluie sempiternelle mais si le soleil pouvait daigner revenir de vacances, je ne vous cache pas que ce serait un réel plaisir...

Et vous, vous avez des trucs pour garder le sourire ?
En attendant, je vais chausser mes palmes pour aller bosser...