Le week-end dernier se déroulait le festival ODP du côté de pas très loin de chez moi...
C'est un festival de musique organisé (comme son nom l'indique) par l'association des Orphelins Des Pompiers avec trois jours d'animations (dont des cours de gestes de premiers secours) et trois soirées de concerts.

SlideComplet

J'ai laissé Sainte Chérie faire sa sélection et nous avons convenu d'aller voir Vianney, Imany et Jain (bon, j'aurais bien renouvelé l'expérience de mon cadeau de Noël mais je me suis dit que c'était abuser et, en plus, Sainte Chérie a fait mine de vomir son déjeuner quand j'ai évoqué cette possibilité...).

Le premier soir, nous étions 7000 spectateurs à avoir envahi la pelouse du parc. La pluie s'était arrêtée en fin d'après-midi et, après un petit encas entre filles, nous sommes arrivées pile poil pour Vianney.
Je vous avouerais que je ne suis pas super fan mais que je le trouve gentillet mais je reconnais que, pour un type seul avec une guitare face à 7000 personne, il a bien mené son jeu et nous a tenu pendant presque une heure et demi.

20170604_111611

Après, je pense que son spectacle aurait gagné en ambiance générale s'il avait chanté quelques-uns de ses tubes les plus célèbres dès le début et non en les gardant tous pour la fin car si la fin était une apothéose, je crois que la mayonnaise aurait pris plus tôt et que les spectateurs se seraient lâchés avant et seraient tout aussi bien montés en puissance à la fin...
Mais j'ai aimé cet esprit plus acoustique, plus intimiste. Vianney est un jeune-homme plein d'esprit et de verve et il a beaucoup d'humour...

 

Le lendemain, nous avons assisté au concert d'Imany.
Imany, c'est d'abord une voix, une voix profonde et grave, une voix qui vous entraîne dans l'univers de la chanteuse. Puis, c'est une femme d'une beauté incroyable, à la présence charismatique, presque hypnotique.

20170604_211852

Entourée de sa bande de musiciens tous aussi talentueux les uns que les autres, elle nous emmène dans son univers et on y adhère sans retenue. Que ce soit jazzy, blues, rock ou pop, on s'évade, on danse, on chantonne. On est avec elle comme on savourerait une douceur.
On n'a pas envie que ça s'arrête, on a envie de se lover dans cet univers musical et de se laisser cajoler par cette pépite !

 

Enfin Jain. Cette jeune-fille au col claudine blanc arrive sur scène seule avec sa boîte à rythmes. Je connaissais ses chansons assez enjouées et dansantes mais ce n'est rien comparé à ce qu'elle en fait sur scène.
Sainte Chérie m'a glissé à l'oreille : " Cette fille-là, quand elle danse en boîte, il faut s'éloigner de 3 ou 4 mètres sinon tu finis aux urgences ! "

20170604_235330

Et, ma foi, elle n'a pas vraiment tort mais ce qui est phénoménal, c'est qu'elle entraîne avec elle la quasi-totalité des spectateurs qui se mettent à sauter, à danser avec elle... Et je dois également dire que Sainte Chérie s'est également penchée vers moi, l'air désolé, désespéré pour me dire : " non, mais tu es sérieuse là ? Tu sautes et tu danses comme une fofolle devant tout le monde ? "
Ben oui...
D'accord, lundi matin, j'avais les mollets qui tiraient un chouilla mais qu'est-ce-que je me suis éclatée !!!

 

Et puis, pour terminer, un petit trio de photos...

20170604_111921 20170604_212754 20170604_230223