495776_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx


C'était le film compliqué par définition... Sainte Chérie voulait aller le voir mais je crois bien que, sans elle, je n'y serais pas allée.

C'était compliqué car, depuis toute petite, c'est l'un de mes trois contes favoris (avec " L'oiseau bleu " et " La belle au bois dormant ").
C'était compliqué de faire un film après celui de Cocteau qui reste, quand même une référence ou, du moins, ma référence (même si je ne supporte pas le côté niais et précieux de Josette Day !).
Et c'était même compliqué passer après le dessin-animé de Tonton Walt que j'avais beaucoup aimé.

Voilà, donc, voilà...
Il n'y a rien à redire, c'est une version filmée du dessin-animé donc très peu de surprises visuelles ou scénaristiques. Ils ont rajouté les séquences efficaces qu'il fallait pour que ce ne soit pas non plus une copie absolument conforme. Les acteurs sont mignons, gentils, lisses et font leur job. La réalisation est propre et sort la grosse machinerie des effets spéciaux. Les décors sont impeccables. Les numéraux musicaux sont de grande qualité.

Au final, donc, ce n'est pas un film désagréable et pourtant j'en suis ressortie quelque peu mitigée. Un sentiment de déjà-vu malgré quelques très belles réussites comme la Bête (qui a, enfin, un physique de bête à défaut d'en avoir vraiment les attitudes ou la psychologie !) ou comme l'évolution de Belle qui devient une héroïne féministe et résolument moderne ou le Fou qui est, sans doute, l'un des premiers personnages homosexuel à peine dissimulé chez Tonton Walt.
C'était bien mais pas suffisant...

Quant à la comparaison avec la version de Cocteau, en fait, il n'y a rien à comparer. C'est juste la même histoire (enfin, dans les grandes lignes !).
C'est quelque chose que je n'ai pas réussi à expliquer à Sainte Chérie qui trouve que c'est un film vieux, angoissant et avec des effets spéciaux un peu pourris mais c'est justement cette dimension bien plus angoissante et sombre, qui montre bien ce que subit la Belle en se retrouvant " prisonnière " de cette Bête, au comportement, au départ très... bestial, inhumain (physiquement, ça reste un chaton...), que je trouve géniale. Bon, j'aime bien aussi le côté bricolage des effets spéciaux qui étaient d'enfer et hyper ingénieux pour un film de cette époque...
Mais je pense que c'est aussi une question de génération...

Bref, sans parler de la version de Cocteau, je crois que, pour moi, le film aurait gagné à être bien plus indépendant et différent du dessin-animé, comme ce que j'avais trouvé dans " Le livre de la jungle " et qui m'avait permis de m'émanciper de la première version tout en en gardant une certaine saveur !
Je n'ai pas réussi à me sortir du syndrôme " le jeu des 7 erreurs ". C'est dommage !