Je devais vous parler de La La Land mais une fin de semaine et un week-end chargés font que je préfère reporter pour avoir le temps de faire ça bien. En attendant, je vais vous raconter l'histoire de mon changement de compteur électrique...

Comme beaucoup d'entre vous, j'ai reçu un courrier m'annonçant que quelqu'un allait me téléphoner pour prendre rendez-vous pour faire changer mon compteur électrique sous peu.
Ainsi fut fait et le rendez-vous avait été fixé pour vendredi dernier en fin d'après-midi. Sauf que si j'en fais un billet, vous vous doutez que ça ne s'est pas complètement passé comme prévu ou du moins tout n'a pas roulé tout seul !

Du coup, je vous propose de vous faire vivre cet épisode sous forme de minute par minute...

15h06 : Message sur la boîte vocale de mon portable "Bonjour Madame, je suis le technicien qui doit changer votre compteur électrique. Vous êtes chez vous ? Parce que, là, je suis devant chez vous alors au cas où... "

15h49 (oui, j'étais dans l'incapacité physique de répondre avant !) : Je rappelle le monsieur pour lui dire que, comme il doit s'en douter vu l'heure de mon appel, je suis juste entrain d'arriver chez moi puisque nous avions rendez-vous à 16h. Réponse du technicien : J'arrive !

15h55 : Je suis chez moi et j'attends...

15h58 : Normal, on avait rendez-vous à 16h...

15h59 : Il va arriver...

16h01 : Je ne vais pas chipoter...

16h05 : Bon, il était peut-être un peu loin de la maison...

16h10 : ... le temps de revenir jusque ici...

16h15 : Ploum, ploum, ploum...

16h20 : Il a dit qu'il allait arriver, il va arriver !

16h25 : Bon, en même temps, je dois aller à la poste mais ça ferme à 18h, j'ai le temps...

16h30 : Tu vas voir qu'il essaye de rentrer par l'autre rue (j'habite à l'angle de deux rues !) !

16h31 : Ah ben non ! Il n'y a personne...

16h32 : Bon, en même temps, tout à l'heure, au téléphone, il disait qu'il était devant la maison donc c'est qu'il sait où j'habite quand même ! Non ?

16h33 : Non !

16h35 : Il a peut-être crevé !

16h40 : Une chose est sûre, il n'était pas aux abords du Louvre et donc il n'est pas coincé dans la circulation pour venir jusque chez moi...

16h42 : Je me ferais bien un thé mais il va suffire que je le prépare pour qu'il arrive...

16h43 : Oh oui, un bon thé chaud sous mon plaid...

16h44 : Et avec des petits gâteaux !

16h45 : Tiens, je vais charger mon portable comme ça, j'aurai de quoi m'occuper quand il sera ENFIN là et qu'il changera ce fichu compteur !

16h46 : Je vais le brancher dans la cuisine comme ça je le verrai arriver par la fenêtre directement.

16h47 : Aaaaaaaaaaah, le voilà qui se gare devant la maison !

16h48 : Il doit préparer les papiers avant de venir...

16h50 : Mais qu'est ce qu'il fiche ? Il n'a quand même pas une armoire normande à ranger en tant qu'assistant parlementaire de François Fillon ???

16h51 : Maintenant il passe un coup de fil...

16h52 : Si ça se trouve il croit que j'habite en face et comme la maison est fermée, il essaye de me téléphoner.

16h53 : Ou pas !

16h54 : En fait, il doit appeler son rendez-vous suivant pour préciser qu'il aura du retard.

16h55 : Finalement, c'est un bon gars, prévenant et tout et tout !

16h56 : Mais c'est la fumée d'une clope que je vois !!!

16h57 : Si je sors, je lui fais avaler sa clope avec la fumée...

16h58 : Il va pousser jusqu'où ?

16h59 : Et moi, je poireaute toujours...

17h00 : Ou alors, il attend qu'il se remette à pleuvoir parce qu'il aime bien marcher sous la pluie... Voilà !

17h01 : Coup de téléphone : " Vous êtes chez vous ? Je viens d'arriver... "

17h02 : (le temps d'avaler ma salive) " Ca, je sais que vous êtes arrivé... Et même, vous êtes là depuis plus de 10 minutes puisque je vous vois par la fenêtre... "

17h03 : ... (espoir insensé) " Mais je ne savais pas si vous étiez chez vous... "

17h04 : " Comme vous n'avez même pas essayé de sonner... "

17h05 : Ok, j'arrive de suite !

17h07 : Il coupe le courant, dévisse le compteur et sort un beau compteur tout neuf de sa cagette en plastique qui lui sert de boîte à outils.

17h08 : Il monte le nouveau compteur en lieu et place de l'ancien.

17h10 : Il vérifie ses branchements et rappuie sur le bouton vert du disjoncteur...

17h12 : Tiens, rien ne se passe...

17h13 : Je sens bien que ce n'est pas ce qu'il attendait mais il plonge dans mon armoire électrique, genre : " même pas la peine de me parler, je suis super concentré sur ce que je fais... "

17h14 : Il redévisse, puis revisse tout...

17h16 : Visiblement, ça ne change pas grand chose...

17h17 : Soyons honnête... Ca ne change rien ! Niente ! Nada ! Nichts ! Que pouic !

17h18: Il se retourne façon chirurgien après une transplantation cardiaque qui a tenté l'opération de la dernière chance : " C'est votre disjoncteur, m'dame, il est fichu... Faut que je le change...

17h19 : " Vous êtes sûr ? Il fonctionnait pourtant jusqu'à il y a un quart d'heure... "

17h20 : " Ouais mais, là, il est mort... Je vais en chercher un nouveau dans ma camionnette. " 

17h23 : " Dites, je ne voudrais pas vous apprendre votre métier mais quand il y a une coupure électrique de secteur, je ne peux pas réenclencer mon disjoncteur. Je ne peux que quand le courant revient dans le quartier... Or, là, les deux fusibles sont désenclenchés donc le courant ne peut pas arriver jusqu'au compteur et, donc, jusqu'au disjoncteur... Il faudrait peut-être les remettre et réessayer le disjoncteur, non ? "

17h24 : " Non, non, il est fichu... "

17h25 : " Je vous préviens de suite que n'étant absolument pas certaine que ce changement soit obligatoire, je ne paierai rien du tout... On est d'accord ? "

17h26 : " Ouais, ouais, j'vous promets... "

17h27 : il démonte mon vieux disjoncteur.

17h29 : Il remonte le nouveau disjoncteur.

17h30 : Il vérifie si le courant passe...

17h31 : La petite loupiote ne s'allume pas...

17h33 : Il commence, l'air de rien, à remonter les boîtiers du disjoncteur... en bas... en haut...

17h34 : Il remet son petit appareil avec la loupiote qui ne s'allume toujours pas...

17h35 : Il remet le cache du nouveau compteur...

17h36 : Il revisse tout bien au niveau des caches du disjoncteur et du compteur...

17h37 : Oh ! Il réenclenche les deux fusibles en haut... (je crois que s'il avait pu le faire en sifflotant pour détourner mon attention, il l'aurait fait)

17h38 : Il remet le cache du boîtier des fusibles... (j'adore l'air de ne pas y toucher qu'il arbore)

17h39 : Il remet son petit appareil et... miracle ! La loupiote s'allume...

17h40 : " Bon, ben, voilà, maintenant que le disjoncteur est changé, ça va fonctionner... " (je crois qu'il me prend vraiment pour un lapin de 6 semaines)

17h41 : Il enclenche le compteur et le disjoncteur. " Et voilàààààà ! Vous voyez ? "

17h42 : " Ca doit être ça... On va dire que l'important, c'est que ça fonctionne, hein ? "

17h44 : Le temps qu'il attrape sa cagette et que je ferme la porte à clef, je me retourne mais il est déjà à l'angle oposé de la maison... Bon ben, au revoir monsieur alors !

 

Et pour ceux encore plein de doutes, oui, j'ai réussi à arriver au bureau de poste juste avant la fermeture... Je sais ce suspens était insoutenable !