Oui, je sais pour les gens qui travaillent, cela semble aller de soi...
Si le 25 décembre tombe un dimanche, cela signifie qu'il n'y a pas de grapillage de jours de congés pour les fêtes...
Certes...

Pour moi, c'est un message du père de Sainte Chérie m'informant que s'agissant d'une année paire, Sainte Chérie est avec moi pour Noël, que les vacances de Noël comptent 17 jours et que, donc, il doit récupérer sa fille à 8 jours ET DEMI et que, donc, la demi-journée en question tombant le 25 décembre, il doit la récupérer à la mi-journée ce jour-là...

Heureusement, il est sympa avec moi... Comme il fête Noël à 150 km de chez moi, il accepte de faire la moitié de la route et qu'on se retrouve sur le parking de la station service en tout début d'après-midi...

Ca s'était déjà produit il y a quelques années et je ne vous fais pas de dessin : se retrouver un 25 décembre seule sur un parking désert à regarder partir la voiture qui emmène Sainte Chérie...
Voilà, quoi ! C'est pas le moment le plus sympa !

...

Bon, ok, je fais ma mesquine et si ça tombait dans l'autre sens, j'aurais sans doute à coeur de récupérer ma fille le plus vite possible et je ferais sans doute comme lui... C'est humain !
De toutes façons, je ne le saurai pas car le hasard fait que ça ne se produit jamais dans ce sens-là puisque, à chaque fois, ça tombe sur une année paire et donc c'est à lui de la récupérer et pas l'inverse...