new-visuel-JBCQVF-494x700

Samedi soir dernier, Il m'a offert une soirée comme on aime s'en faire de temps en temps : soirée théâtre-resto !
C'était d'autant plus génial que c'était imprévu (Moi ? Fleur bleue ?).

L'histoire est connue tellement la pièce est un succès mais en voici les principales lignes quand même : Pierre et Marie vont passer le week-end chez leurs amis, Charles et Carole. Sur le chemin, ils se laissent aller à dévoiler un peu crûment leurs sentiments véritables pour leurs hôtes. Malencontreusement, leur portable est mal raccroché et Charles et Carole entendent tout directement et décident de donner une leçon aux langues de vipères tout au long d'un week-end inoubliable.

C'est du théâtre de boulevard enlevé, pétillant, jouissif même.
L'humour est potache, caustique mais jamais vulgaire.
Le texte est ciselé menu menu mais absolument impeccablement.
La troupe d'acteurs est particulièrement talentueuse avec, évidemment (la nature du rôle n'y est pas étrangère), un coup de coeur particulier et appuyé à Frédérique Demours complètement et admirablement déjantée mais je n'oublie pas Shemss Audat, qui est une Carole hyper réaliste et à laquelle nous avons toutes ressemblé un jour ou l'autre, Marcello Roudil, qui est un Pierre haut en couleurs et d'autant plus ovniesque s'il est bien celui que je crois qu'il est dans la vraie vie (tout le monde a suivi ?), et Frédéric Bourgade, dont on sent parfois tout le poids du monde sur ses épaules.
On sent qu'ils s'amusent et, du coup, ils nous amusent encore plus, leurs fous rires deviennent nos fous rires...

Donc, si j'ai un conseil à vous donner, courrez-y vite, vous passerez un moment qui vous fera oublier tous vos soucis, si vous en avez et même si vous n'en avez pas !

La pièce est prolongée jusqu'à fin décembre les mardis et mercredis soirs au théâtre LE VICTOIRE à Bordeaux.