Monsieur Papa,

Tu as eu 80 ans hier.
80 ans, j'ai l'impression que c'est vieux mais quand je te regarde, je me dis que tu es fort comme un chêne et que tu es aussi solide que lui.

Papa, ça fait 39 ans qu'on se connaît. Ca fait 39 ans qu'on se heurte parfois, qu'on ne se comprend pas forcément mais qu'on s'aime. Oui, je sais, j'ose ces mots que tu détestes mais moi je les aime et je t'aime. Je trouve qu'on ne les dit jamais assez et je me suis trop souvent privée de te les dire pour respecter ta pudeur mais, aujourd'hui, je veux les crier, je veux que tu les entendes parce que, c'est un fait : JE T'AIME.

Ca te déplaît ? Tant pis ! Je n'ai pas envie, un jour, de les dire au vent en espérant qu'il saura trouver ton oreille qui ne sera plus à mes côtés...
Alors, aujourd'hui, tu vas devoir prendre sur toi et m'écouter (ou plutôt, me lire !).

Je t'aime, Papa, parce que ta force de caractère m'impressionne. Parce que je ne sais pas comment tu as pu avoir la force de faire tout ce que tu as fait et d'abattre tant de montagnes et de continuer à suivre la voie que tu as voulue pour ta vie quoi qu'il arrive.
Je t'aime, Papa, pour avoir aimé une femme (et quelle femme !) toute ta vie : ma mère. Comment toi, si dur, si froid, as-tu réussi à aimer aussi fort quelqu'un et à tant faire pour exaucer ton voeu fait aux étoiles et, en même temps, si peu le montrer ?
Je t'aime, Papa, parce que tu as su m'inculquer certaines valeurs de respect, d'analyse et qu'aujourd'hui, grâce à toi, je sais être droite dans mes bottes.
Je t'aime, Papa, parce que tu as été mon premier modèle masculin, mon roc.
Je t'aime, Papa, parce que je te trouve beau avec tes cicatrices et tes grandes mains caleuses.
Je t'aime, Papa, quand tes yeux se mettent à pétiller et que tu étires ton petit sourire en coin parce que cela signifie que ta carapace de grand dur cache d'autres trésors.
Je t'aime, Papa, quand je te vois aimer Sainte Chérie sans le dire mais déjà bien plus que tu n'as jamais voulu le montrer à mes frères ou moi. Tu as beau faire ton caractère de cochon, elle te ferait passer par le chas d'une aiguille mais je trouve ça tellement émouvant...
Je t'aime, Papa, parce que tu es mon père, parce que tu es toi et que je suis moi.

Joyeux anniversaire Papa !