Le monde a continué à tourner la semaine dernière mais il a tourné en nous laissant faire notre vie à nous, loin de ses péripéties. Nous avions envie d'oublier tout ce qui n'était pas nous, tout ce qui n'était pas nos envies et, du coup, le monde nous a oubliées. Sainte-Chérie avait, je crois, autant envie de moi de cette semaine à partager à deux sans contrainte et pleine d’envies.
C'était bon !
Même la météo n'avait pas de prise sur nous mais elle a eu la délicatesse de nous offrir un après-midi de presque été quand nous avions décidé d'aller nous promener en ville et de chasser les trombes d'eau qui inondaient tout trois heures auparavant...
Même le temps nous a été clément en nous offrant une heure de plus pour notre dernière journée. Oui, on rentre dans l'hiver mais la journée a compté une heure de plus et c'était ce qu'il nous fallait pour bien finir notre semaine.

La semaine dernière, chaque envie prononcée comme un vœu était aussitôt actée comme à mettre en œuvre, comme si rien d'autre ne pouvait compter.
Il y a eu des soirées juste éclairées par des bougies, des matinées commencées, voire prolongées au lit, avec des lectures communes ou des discussions improbables et des journées émaillées de tasses de thé, de câlins, de parties de rigolade.
Il y a eu aussi des séances vidéo, des recettes de cuisine (entièrement exécutées par Sainte Chérie et qui valaient vraiment le détour !) et des ateliers manuels (quelques fabrications de cadeaux et une nouvelle guirlande lumineuse pour mon salon), quelques jeux  et puis, finalement, pas de puzzle (le temps et la motivation nous ayant manqué au moment de s'y mettre...). Tant pis, la prochaine fois !

Sainte Chérie a conclu ces moments en se relevant samedi soir pour me dire que, de toutes les vacances passées à la maison, celles-ci étaient les meilleures du monde et de toute sa vie.
Et, vous savez quoi, je ne suis pas loin de pense comme elle !

DSC_0004
DSC_0012 (2)
DSC_0014 (2)

Et voilà quelques réalisations :

DSC_0013 (2)
DSC_0007